Elle touche 10 millions de Français : l'arthrose

L'arthrose, tout comme l'arthrite fait parti de la famille des rhumatismes, c'est-à-dire des pathologies des articulations. L'arthrose touche près de 10 millions de personnes en France. Elle est la maladie articulaire la plus fréquente. Pour comprendre ce qu'est l'arthrose, commençons par voir ce qu'est une articulation et comment elle fonctionne.


Qu'est-ce qu'une articulation ?

Retrouvez dans cette vidéo toutes les explications nécessaires sur l'articulation.

Maintenant que nous savons ce qu'est une articulation, à quoi elle sert et comment elle fonctionne, venons-en au fait : l'arthrose.


Qu'est ce que l'arthrose ?

L'arthropathie chronique dégénérative, plus couramment appelée arthrose est une maladie que touche les articulations. Elle se caractérise par une usure asymétrique du cartilage de l'articulation, en général du côté de prédilection. C'est une pathologie à caractère évolutif, touchant une articulation de façon isolée et est causée par le manque de mouvement.

Le cartilage, qui joue un rôle d'amortisseur, se fissure et s'effrite avant de finir par disparaître. Par la suite, des excroissances osseuses se forment, pouvant nuire à l'amplitude du mouvement. Le cartilage se régénère sans infection, ni inflammation particulière. En effet, le corps est en perpétuelle reconstruction et a une capacité d'autoguérison. Pour cela il a besoin que tous les éléments nécessaires soient réunis (eau, vitamines, nutriments, ...) et que les modes de transport (circulations sanguine et lymphatiques, digestion, respiration notamment) soient fonctionnels. Pour s'auto-réparer, l'articulation a besoin de synovie, qui serait l'équivalent de l'huile si on la comparait au moteur d'une voiture. Or la production et la "vidange" de cette huile, est produite par le mouvement. Donc sans mouvement, il n'y a pas de production de synovie mais en plus, celle-ci se gélifie. Cela entraîne une mauvaise circulation des éléments, donc une diminution du phénomène d'autoguérison de l'articulation.


L'arthrose apparaît quand la détérioration du cartilage est plus rapide que sa réparation.


Symptômes de l'arthrose

L'arthrose se manifeste par des douleurs chroniques au niveau de l'articulation touchée, d'une diminution de la mobilité et d'une raideur (surtout après une période d'immobilité). Par contre, contrairement à l'arthrite, il n'y a pas de signe inflammatoire, donc l'articulation n'est pas gonflée, ni rouge, ni chaude.

L'arthrose n'est pas forcément symptomatique: l'importance des symptômes ne sont pas corrélés avec l'importance des déformations visibles sur les radiographies.


Les articulations les plus touchées sont les hanches, les genoux et les vertèbres lombaires.


Facteurs à risque

Nous ne sommes pas tous égaux devant l'arthrose : elle touche plus souvent les femmes après 55 ans .Il existe une prédisposition génétique favorisant l'apparition de l'arthrose.

De plus, l'arthrose survient plus facilement chez les personnes ayant subies des traumatismes articulaires (port de charge lourde à répétition, travail accroupi ou sur les genoux, blessures articulaires, sports de contact, ...). L'obésité aussi est un facteur aggravant, tout comme les malformations axiales (genu varum (jambes en O) ou genu valgum (jambe en X)).


Prise en charge de l'arthrose

L'arthrose est une pathologie que l'on ne sait pas guérir. Elle évolue silencieusement. De ce fait, il est recommandé d'être pris en charge le plus tôt possible, de faire de l'exercice régulièrement et d'être suivi.

Il existe des moyens d'agir sur différents niveaux de la maladie. Les objectifs sont l'atténuation des douleurs, la remise en mouvement de l'articulation, l'amélioration de l’amplitude de mouvement, la limitation de la détérioration de l'articulation ou encore l'amélioration de la qualité de vie du patient.


Lorsque l'usure est liée à une activité, il faut régler le problème de suractivité asymétrique. Lorsque le problème est autre, à cause d'un phénomène de compensation par exemple, il faut chercher et soigner la cause de la compensation.

Pour ralentir l'avancement de l'arthrose et sortir du cercle vicieux, il est essentiel d'avoir une capacité physique régulière pour permettre la production du liquide articulaire afin de préserver la mobilité.

En cas de douleurs, il est conseillé de privilégier des activités qui délestent les articulations, comme la natation, la marche dans l'eau, l'aqua-bike ou le vélo.

Le chiropracteur peut prendre en charge l'arthrose. Il va contribuer à la remise en mouvement du patient, mais aussi à lui permettre de maintenir ou retrouver une amplitude articulaire proche de l'amplitude physiologique. Enfin, le chiropracteur pourra conseiller pour la reprise d'activité sportive régulière pour sortir du cercle vicieux de l'arthrose.

Le recours à la chirurgie est réservé à certains stades avancés de la pathologie.


Quoi qu'il en soit, l'objectif de tous les traitements c'est la préservation de l'autonomie du patient.


Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

Logo (22).png

Cabinet Chiropratique Laetitia Mazacz

3 Rue de Bitche

57720 VOLMUNSTER

03.87.27.64.16