Déformations crâniennes du nourrisson et chiropraxie

Un enfant de moins d'un an sur trois présente une plagiocéphalie/tête plate.

Des études ont montrés que les déformations du crâne peuvent évoluer spontanément. Cette évolution dépend de la sévérité de la déformation. Il se peut néanmoins qu'elle ne soit que partielle ou incomplète et peut perdurer jusqu'à l'âge adulte. Dans ce cas-là, il est intéressant de mettre en place un suivi chiropratique en fonction de l'âge et du degré de déformation.


Anatomie crânienne du bébé

La tête des bébés est fragile et surtout très malléable. En effet, le crâne est formé de 6 os, reliés entre eux par des espaces membraneux, appelés "fontanelles". Ces dernières permettent la compression crânienne indispensable au passage de la tête dans le bassin lors de l'accouchement. Cela créé une légère déformation, observable à la naissance et se résorbant d'elle-même dans la plupart des cas.

Toutefois, il arrive que certaines déformations apparaissent ou s'aggravent dans les premiers mois.


Déformations crâniennes

Il y a 3 types de déformations crânienne.


La plagiocéphalie

Cet aplatissement asymétrique de l'arrière du crâne est la déformation la plus fréquente (85% des cas). Dans les formes les plus sévères, il y a une modification du faciès du nouveau-né, un décalage des oreilles, une modification de la forme du front, une asymétrie des yeux et de la mâchoire, …


La brachycéphalie

Aussi appelée "syndrome de la tête plate", il y a ici un aplatissement l'arrière du crâne comme si la nuque se prolongeait jusqu'au sommet du crâne. Le crâne perd son arrondi à l'arrière, le haut de la tête est élargi et le front avancé.


La dolichocéphalie

Le crâne est allongé et étroit. Ce cas de déformation est beaucoup plus rare ; on la retrouve surtout chez les prématurés et les bébés qui sont en position de siège pendant la grossesse.


Causes de déformations du crâne

Il y a plusieurs situations qui peuvent exercer une "pression" sur le crâne de bébé :

  • pendant la grossesse : grossesse multiple, position de l'enfant, …

  • lors de l'accouchement : travail long, utilisation de forceps ou de ventouses, …

  • après la naissance : prématurité, torticolis, préférence de rotation de la tête, manque de portage, alimentation toujours du même côté, position prolongée sur le dos, …


Facteurs de risque

Certains facteurs augmentent la probabilité de développement de déformations crâniennes :

  • les premiers-nés,

  • les prématurés,

  • les grossesses multiples,

  • les garçons (ils ont souvent la tête plus lourde et sont moins actifs),

  • la présence d'un torticolis.


Conséquences

Au-delà des conséquences esthétiques, dues à la modification de l'apparence, les déformations crâniennes peuvent avoir d'autres conséquences :

  • risques moteurs et neurologiques,

  • problèmes auditifs, otites,

  • problèmes visuels,

  • scoliose,

  • déformation de la mâchoire et problèmes dentaires.


Traitement

Dans les premières semaines de vie, le crâne de bébé est très malléable et la croissance osseuse est rapide. C'est la période optimale pour traiter efficacement la déformation du crâne. Vous pouvez alors consulter un spécialiste : pédiatre, chiropracteur ou kinésithérapeute.

Le chiropracteur agira par de légères pressions pour libérer les structures crâniennes et relâcher les tensions. Par son approche globale, le chiropracteur redonnera la mobilité à l'ensemble du corps pour aider au développement psychomoteur. Il donnera également des conseils aux parents: type de portage, position de sommeil, etc...


18 vues

Posts récents

Voir tout