Fêtes et sédentarité : quels risques pour la santé ?

Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité. Elle augmente considérablement le risque de développer bon nombre de maladies comme le diabète, l'hypertension artérielle, les pathologies cardiovasculaires ou encore l'obésité.

Les périodes de fêtes sont des moments où nous ne bougeons pas beaucoup et restons longtemps assis. Il est donc recommandé de se mettre en mouvement toutes les 20 minutes, ne serait-ce que pour débarrasser la table ou aller aux toilettes, on ne vous demande pas de courir un marathon 😉.

Famille celebrant Noel

Quelles conséquences peut avoir la sédentarité sur notre santé ?


Affaiblissement du cœur

L'inactivité et la sédentarité représentent un véritable danger pour le cœur. En effet, le muscle cardiaque, a besoin d'être sollicité régulièrement par des changements de rythme, au risque de perdre de sa force de contraction. Cela a des répercutions sur la circulation sanguine ; le cœur fournira donc moins d'oxygène aux muscles et aux organes. C'est alors l'organisme tout entier qui est affecté !

Ces dangers sont augmentés par la présence d'autres facteurs à risque : obésité, tabagisme, hypertension, …


Fonte de la masse musculaire

La sédentarité prolongée est une cause d'amyotrophie, fonte de la masse musculaire. De ce fait, il est recommandé de diminuer le temps passé assis en allant marcher quelques minutes et en faisant quelques étirements toutes les 20 à 40 minutes. De plus, pratiquer 30 minutes d'activité physique par jour est fortement recommandée : marche active, vélo, …


Augmentation de la graisse corporelle

Tandis que notre masse musculaire fond, notre masse graisseuse augmente. L'ennui c'est que cette masse graisseuse à tendance à s'incruster au niveau de l'abdomen. Or, cette graisse abdominale est directement impliquée dans l'augmentation des pathologies cardiovasculaires.


Augmentation des risques d'obésité

Foie gras, volaille, champagne, vin et dessert à profusion, les fêtes riment avec excès et calories. Attention dans l'alcool aussi se cachent des calories, nous avons tendance à ne pas les prendre en compte. Ajoutons à cela le manque d'activité physique, voilà le cocktail idéal à la prise de poids. Il est donc important de prévoir dans son emploi du temps au moins 30 minutes d'activité physique par jour. Et pourquoi ne pas lier l'utile à l'agréable ? Profitons de ce temps en famille pour faire une ballade digestive d'une demi-heure, une heure, tous ensemble par exemple.


La chiropraxie pour se mettre dans les meilleures conditions

La chiropraxie prévient et guérit les maux.

Pendant les fêtes, les périodes assises peuvent être longues. Cela peut créer des douleurs. En effet, lorsque nous sommes assis, la posture n'est pas forcément bonne : la lordose lombaire (courbure naturelle dans le bas de dos) est effacée. De ce fait, les personnes présentant de petites protrusions discales vont pousser leur disque encore plus vers l'arrière, provoquant ainsi des douleurs lombaires voire des irradiations dans les jambes.

Muscle iliopsoas

De plus, en position assise, les ligaments et les muscles sont rétractés. Lorsque nous nous relevons, nous leur demandons soudainement de s'étirer. Par conséquent, le muscle iliopsoas, prenant son origine à l'avant des vertèbres lombaires, peut provoquer des douleurs dans le bas du dos.

Anatomie du muscle piriforme

Il y a aussi, les spécialistes de croiser les jambes. Ceux-là vont développer des maux comme le syndrome du piriforme. Les douleurs vont alors ressembler à celles d'une sciatique, sauf que le responsable n'est pas le même. Pour le syndrome du piriforme, le responsable est une contracture du muscle piriforme, se trouvant dans la fesse. Ce dernier va appuyer sur LE nerf sciatique. Pour LA sciatique, c'est une hernie discale qui comprime le nerf et que est responsable des irradiations dans la jambe.

Anatomie abdomen

Aussi, lorsque nous sommes assis, le diaphragme, muscle respirateur principal, n'a pas ses pleines capacités de mouvement. Ajoutons à cela le fait qu'après un bon repas, l'estomac est bien rempli, le diaphragme a encore moins de place. La respiration est alors plus courte et plus rapide et va alors se faire avec le haut du corps, avec les muscles respiratoires accessoires, et non avec le ventre. Cela peut créer des contractures musculaires des muscles en question et des douleurs projetées en résultent, comme le montre l'image ci-dessous.


La chiropraxie pourra être bénéfique avant les fêtes pour nous permettre d'être plus souple afin de mieux supporter l'immobilité et après les fêtes pour guérir tous les maux cités plus haut et bien d'autres.



Posts récents

Voir tout