Football : attention aux blessures


Le football est un sport répandu au niveau national. La Fédération Française de Football (FFF) compte aujourd'hui 15 000 clubs dont 40 clubs professionnels participant aux championnats de L1 (20 clubs) et de L2 (20 clubs). Au 31 janvier 2020 on compte près de 2 millions de licenciés dont plus de 198 000 féminines (dont 158 000 joueuses), et 400 000 bénévoles (dirigeants, éducateurs et arbitres) et 7 000 salariés.

L’heure est actuellement à la reprise, trouvez ici quelques conseils afin que votre reprise se passe au mieux.


Préparation

Qui dit trêve ne dit pas arrêt total d’activité ! Il est primordial de maintenir une activité sportive pendant la trêve afin de bien reprendre !

Il est conseillé, lors de la trêve et à la reprise de faire de la préparation physique générale, aussi appelé PPG : course à pied, vélo, natation, musculation. Vous pourrez par exemple vous préparer un programme sur 4 semaines avant la reprise des entraînements collectifs.

Retrouvez ici un programme tout fait que vous pourriez appliquer.

Cette phase de préparation est importante pour éviter les blessures. Justement, parlons des blessures courantes !


Blessures

Au foot, les blessures de cheville et de genou sont au premier plan. En effet, ce sont les articulations les plus sollicitées !

Pour la cheville, les blessures les plus fréquentes sont les entorses dues à un faux mouvement, ou à une mauvaise réception lors d’un saut par exemple. Autre blessure de la cheville assez fréquente chez le footballeur : la rupture du tendon d’Achille. Ici c’est une sur-sollicitation rapide et intense du muscle, qui n’a pas été étiré qui est le responsable.


Du côté du genou, l’entorse est la blessure la plus fréquente. Celle-ci est due à une torsion anormale quand par exemple le crampon reste dans le sol et qu’il y a un mouvement de torsion. A un stade plus grave, l’entorse peut causer une déchirure (partielle ou totale) du ménisque voire une déchirure ou rupture des ligaments croisés.

En plus de la cheville et du genou, le footballeur peut aussi souffrir d’accidents musculaires.


On distingue :

  • La crampe : contraction intense, brutale et douloureuse, qui se traite en étirant le muscle.

  • Les courbatures : apparaissent le lendemain d’un effort physique.

  • La contracture : douleur musculaire disparaissant spontanément qu’après repos.

  • Le claquage : déchirure musculaire dû à un échauffement inexistant/inadéquat, un effort inhabituel/excessif, ou encore à un état de fatigue.

Chez les footballeurs ont entend aussi souvent parler de pubalgie. C’est une affection douloureuse de l’insertion des muscles adducteurs au niveau du pubis et des muscles et tendons situés autour.


Consulter un chiro ?


Lorsque le footballeur se blesse, il peut consulter un chiropracteur sans passer par la case médecin. Celui-ci, grâce à un interrogatoire et des tests physiques, établira le diagnostic. Si la blessure n’entre pas dans son champ de compétence et nécessite une chirurgie comme pour une rupture des ligaments croisés, le chiropracteur référera vers le professionnel qualifié.

Le chiropracteur aidera à la réduction de la douleur, à la limitation des compensations des autres articulations autour. Il s’assurera que les symptômes soient cohérents avec les lésions et pourra donner des conseils d’étirements ou d’exercices pour la rééducation.


Comment prévenir les blessures ?

Le meilleur moyen d’éviter les blessures c’est un entraînement régulier et un échauffement adapté au sport.


Equipements




La reprise d’une nouvelle saison est aussi l’occasion de vérifier votre matériel (crampons, lacets, protège-tibia, …) et le remplacer si nécessaire.





Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

Logo (22).png

Cabinet Chiropratique Laetitia Mazacz

3 Rue de Bitche

57720 VOLMUNSTER

03.87.27.64.16