Lutter contre les maladies saisonnières : stimuler son système immunitaire

Compte tenu de l’actualité, voyons comment nous pouvons renforcer notre système immunitaire pour lutter au mieux contre toutes les maladies saisonnières (rhume, toux, grippe, gastro, ...) et conte le COVID-19.

Le système immunitaire est une armée de défense pour nous protéger et protéger notre corps des attaques bactériennes et virales. Cette armée a des soldats, qui ont chacun leurs fonctions et qui s’entraident.

Il est prouvé que le sommeil, l’alimentation et le sport ont une influence sur notre système immunitaire ; voyons comment et dans quelle mesure.

L’influence du sommeil

Le sommeil est plus réparateur qu’on ne le croit ! Il est essentiel au bon fonctionnement de notre organisme et à son métabolisme.

Le sommeil a de multiples bienfaits :

  • Aide à la concentration

  • Favorise la mémoire

  • Influence notre humeur

  • Influence notre système immunitaire.

Une étude de 2017 montre que de ne pas dormir assez provoque des troubles cérébraux comparables aux effets de l’alcool. Pour éviter cela, il est important de suffisamment dormir et éviter d’accumuler des nuits courtes.

D’après une étude épidémiologique, une mauvaise qualité de sommeil augmenterait la vulnérabilité aux infections. Le sommeil aide le système immunitaire à fonctionner et à se reconstituer.

Une nuit blanche réduit le nombre de globules blancs, les soldats du système immunitaire.

Même si le temps de sommeil reste une donnée propre à chacun, il est recommandé de dormir au moins 7 à 8 heures. Si vous vous sentez en forme et reposé au réveil, c’est que vous avez bien dormi !

L’influence de l’alimentation

Magnésium, probiotiques, vitamine D, … Autant d’éléments qui peuvent vous aider à favoriser votre système immunitaire.

L’alimentation représente une part importante du renforcement du système immunitaire. En effet, 70% des cellules immunitaires se situent dans l’intestin. Renforcer son système immunitaire, c’est aussi prendre soin de son système digestif.

Cela passe par la consommation régulière de ferments lactiques, très présents dans les produits laitiers comme les yaourts ou les fromages. Cette bonne bactérie va stimuler les cellules immunitaires naturelles de l’intestin. Mais pour assurer à ces bactéries le passage entre les mailles de notre système digestif et d’agir de façon efficace, il faut en manger régulièrement. Un produit laitier par jour apporte déjà la quantité journalière recommandée.


De plus, des molécules comme le magnésium stimulent les globules blancs, comme le montrent certaines études. Pour faire le plein de magnésium, vous pouvez consommer des aliments comme des légumes verts, des céréales complètes, des légumes secs, des fruits oléagineux (amandes, noix de cajou, noisettes, noix, …), …

Il en est de même pour les vitamines D qui activent les lymphocytes T, nécessaires à la fabrication d’anticorps et à la destruction des microbes. Vous en trouverez dans les poissons gras (harengs, anchois, maquereaux, sardines, saumon, truite), ou encore dans le lait ou le chocolat noir.

L’influence de l’activité physique

La pratique d’une activité physique, régulière et sans excès, stimule également le système immunitaire.

Un exercice d'intensité modérée a pour effet de stimuler le système immunitaire. En effet, l’exercice améliore la circulation sanguine, permettant aux diverses substances du système immunitaire de circuler plus efficacement dans le corps. Cet effet positif continue d’ailleurs à se faire sentir pendant plusieurs jours après l'exercice.

Par contre, la pratique d’activités intenses semble altérer temporairement les défenses immunitaires. En effet, la production de cellules, comme les lymphocytes, augmente très rapidement pour ensuite diminuer, voire disparaître après l’effort. Après leur entrainement, les athlètes de haut niveau sont plus sensibles aux infections respiratoires sans pour autant en être sujets systématiquement. Cela implique que toute personne dont l'entraînement physique est intense, risque d'activer la libération d'hormones de stress dans son organisme. Ce stress répété mène à ce que les scientifiques appellent « une fenêtre ouverte » : une période allant d'un à trois jours, pendant laquelle le système immunitaire est vulnérable aux microbes, bactéries et virus.

C’est sûr que la pratique d'activités physiques procure des bienfaits pour le système immunitaire. La règle d'or pour éviter de l’affecter : la modération. Limitez-vous à une heure d'activité physique par jour, pour éviter d'augmenter le stress que l'activité fait subir à votre armée de défense, qu’est le système immunitaire.

En conclusion, nous avons les ressources nécessaires pour combattre les virus et pathologies saisonnières !


Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

Logo (22).png

Cabinet Chiropratique Laetitia Mazacz

3 Rue de Bitche

57720 VOLMUNSTER

03.87.27.64.16