Quand les maux de tête ont la tête dure : 6 clés pour les soulager

6 clés pour soulager rapidement et efficacement mon mal de tête


1. Respirer

Respiration et méditation

Si les maux de tête sont récurrents, il faut penser à bien respirer.

Quand la respiration est mauvaise, c’est-à-dire si le diaphragme n’est pas correctement utilisé, des phénomènes de compensation se mettent en place. Ces phénomènes de compensations pourront être responsable de contractures des muscles dits respiratoires accessoires. Les douleurs pourront remonter au niveau de la tête.


Respirer oui, mais pas n’importe comment ! Il faut faire ce qu’on appelle de la respiration abdominale.


Respiration abdominale :

- Allongez-vous sur le dos ou asseyez-vous sur une chaise,

- Placez vos mains sur le ventre,

- Prenez une grande inspiration par le nez (si possible) en gonflant le ventre sans que le buste ne bouge,

- Expirez lentement et doucement par la bouche en rentrant progressivement le ventre (comme si vous aviez une bougie devant vous et que vous vouliez juste faire vaciller la flamme sans l’éteindre).


2. Boire

verre d'eau

L'eau a 3 rôles majeurs :

- C’est le support de toutes les réactions chimiques de notre corps ;

- L’eau régule la température corporelle grâce à la transpiration ;

- L’eau permet l’élimination des déchets (médicaments, nutriments en excès, et les déchets des réactions chimiques).


L’organisme humain est composé à 65% d’eau, soit environ 45L pour un homme de taille et de poids moyens. Quant au cerveau, la composition en eau est encore plus importante : 76%. En plus, il faut savoir que le corps ne stocke pas l’eau. Cela explique qu’en cas de déshydratation, les répercutions se font immédiatement sentir : maux de tête, troubles neurologiques (vertiges, tremblements, troubles de la vue, …).


Une recherche de l’université de Maastricht, à la base menée sur des troubles urinaires a montré qu’on obtient le même soulagement des maux de tête avec une augmentation de la consommation de 1.5l eau / jour qu’avec du paracétamol.


3. Manger

Salade césar

La nourriture joue également un rôle sur les maux de tête, que ce soit par manque ou par excès. En effet, en cas de de fluctuation du taux de sucre (hypo- ou hyperglycémie) un mal de tête peut survenir. Celui-ci est causé par une surproduction d’adrénaline, qui provoque une compression des vaisseaux sanguins dans le cerveau.

Dans le cas d’un excès de nourriture suite à un repas trop copieux, l’estomac plein entraine une mauvaise respiration en sollicitant les muscles respiratoires accessoires. Ces muscles tendus projettent des douleurs dans la tête.

De plus, certains aliments, comme le chocolat, le fromage ou encore l’alcool peuvent aussi être responsables de céphalées.


4. Dormir

Dormir et sommeil

Le manque de sommeil, exacerbe aussi les maux de tête. En effet, ne pas dormir assez nous empêche d’entrer dans un sommeil profond, ce qui freine la production de dopamine et de sérotonine. Ces deux neurotransmetteurs ne peuvent donc pas envoyer de signaux de bien-être. Pensez à avoir de bonnes nuits de sommeil avec de la bonne literie. Mais attention, le cerveau aime les routines, il ne faut pas dormir de trop, mais bien dormir de façon régulière.


5. Bouger

Sport et tenue

Une étude a été menée en Suède, en divisant une population en 3 groupes :

- Un groupe qui fait 3x 40 minutes de sport par semaine,

- Un groupe qui prend des antiépileptiques,

- Un groupe qui fait de la relaxation.

De cette étude est ressorti que dans les trois cas, le soulagement est identique. Le sport et la relaxation ont donc le même effet sur les maux de tête que des antiépileptiques.


6. Masser

En massant le point représenté par la croix, les maux de têtes peuvent être soulagés.



Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

1 vue

Posts récents

Voir tout