Stress et ses conséquences méconnues

Le stress, est biologiquement parlant, l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des pressions ou contraintes de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu'a l'individu des pressions qu'il ressent. Selon la définition médicale, il s'agit d'une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques et psychosomatiques. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant, on parle de stress positif ou négatif.

Cependant, le stress est différent de l'anxiété. L'anxiété est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l'anxiété.


Quand notre système nerveux se sent en danger, notre cerveau est stimulé. Ce dernier produit alors de l’adrénaline, en sollicitant en plus nos glandes surrénales. Pour gérer le stress, ces dernières produiront elles aussi de l’adrénaline, ainsi qu’une autre hormone : le cortisol, nocive pour de nombreux organes.


Les causes sont multiples : surcharge de travail, emploi du temps chargé, problèmes financiers, travail prenant, difficultés relationnelles, sont autant de causes de stress que nous pouvons subir au quotidien. Ce sentiment est devenu banal de nos jours, mais il n’en ai pas moins dangereux pour la santé. Les conséquences du stress sont nombreuses. En effet, 75 à 90% des problèmes médicaux sont en lien avec le stress !


Il existe deux types de stress : le stress aigu et le stress chronique. Pour le premier, notre corps se met en situation pour combattre ou fuir une menace ; nous en ressentons les effets immédiats : accélération du rythme cardiaque, respiration saccadée, transpiration abondante, nausées, … Le niveau de stress dépendra alors son intensité, mais disparaîtra une fois le danger écarté. L’organisme reprend alors ses fonctions normales. Par contre, lorsque le stress s’installe dans notre quotidien, et devient chronique, le corps vit en mode défense de façon continue. Les conséquences peuvent alors être graves !


Conséquences méconnues du stress sur notre corps


Maladies cardiovasculaires

Dans les situations stressantes, les battements du cœur s’accélèrent, la pression artérielle augmente pour activer la circulation sanguine, afin d’alimenter nos muscles en oxygène pour leur donner de l’énergie et ainsi être prête à combattre ou fuir. De plus, le volume des vaisseaux sanguins sont réduits et les artères durcies. Aussi, pour parer à une éventuelle blessure, le sang s’épaissi. Cela peut alors provoquer des maladies de type cardiovasculaires ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC).


Maladies dermatologiques

Le stress a aussi des conséquences sur la peau. En effet, les vaisseaux sanguins vont préférer diriger le sang vers les muscles plutôt que vers la peau. Notre peau aura du coup tendance à moins bien cicatriser et également à vieillir plus vite.

Les personnes sujettes au stress peuvent alors développer des maladies comme le psoriasis, de l’urticaire ou de l’eczéma. L’acné aussi peut être une conséquence du stress : celui-ci est dû à un excès de sébum provoqué par l'augmentation de la production de cortisol.


Affaiblissement du système immunitaire

Normalement, l’organisme dispose des ressources nécessaires pour combattre virus et agressions qui pourraient nous toucher au quotidien. En cas de stress, les glandes surrénales secrètent du cortisol qui est un immunosuppresseur, ce qui le rend plus vulnérable aux nouvelles infections et réveille et aggrave celles qui existent déjà en perturbant leur guérison. De plus, un système immunitaire affaibli pourrait même provoquer l’apparition de nouvelles allergies.


Problèmes digestifs

C’est bien connu que le stress fait mal au ventre.

Pour l’appareil digestif, le processus est le même que pour le système immunitaire. Ce dernier se met en veille. En effet, lorsque le corps est en mode "combat" ou "fuite", le plus important n'est pas la digestion. Elle est donc ralentit et l’activité intestinale est dérèglée.

On peut donc souffrir de symptômes tels que ballonnements, brûlures d’estomac, remontées acides, diarrhées, constipation, indigestion, ulcère gastroduodénal, syndrome du côlon irritable, … Bref, autant de désagréments qui peuvent rendre le quotidien désagréable.


Prise de poids

Ce n’est pas toujours facile de garder son poids de forme lorsque nous menons une vie effrénée ou que nous sommes confronté quotidiennement au stress. Nous avons tendance à avaler n’importe quoi, par manque de temps ou d’intérêt ou simplement pour se "consoler". L’un des responsables à tout ça est encore une fois le cortisol. Généralement, le corps a besoin de nourriture pour se remettre d’une "agression". Cette hormone envoie à notre cerveau un massage de faim, sauf que ces aliments "réconfortants" ne sont pas toujours équilibrés.


Problème de sommeil

Nous le savons, stress et sommeil ne font pas bon ménage. Lorsque nous nous couchons, nous ruminons sur la journée qui vient de s’écouler et nous projetons déjà sur celle du lendemain. Sauf que l’aspect psychologique n’est pas le seul responsable des troubles du sommeil. En effet, physiologiquement, notre système nerveux sympathique (dans ce cas-là, il ne l’est pas trop 😉), produit de l'adrénaline, qui empêche la mise en "veille" du cerveau.


Troubles de l’humeur

Le stress provoque également des troubles de l’humeur avec des symptômes du type : irritabilité, dépression, agressivité, mélancolie, hypersensibilité, …

Problèmes capillaires

Comme pour la peau, le sang, en période de stress, irrigue moins bien nos cheveux. Ceci implique un ralentissement de la pousse du cheveu, voire même une chute de ce dernier. De plus, le cuir chevelu est plus sensible : il peut démanger, être douloureux ou même desquamer et provoquer une apparition de pellicules.

Perte de mémoire

L’hippocampe est une zone de notre cerveau essentielle dans le processus de mémorisation. Celui-ci est "attaqué" par le cortisol en période de stress. Les cellules nerveuses de cette zone vont alors être détruites et c’est donc l’ensemble de nos fonctions cognitives qui sont touchées. Cela explique aussi pourquoi notre concentration et notre jugement nous font défaut lorsque nous sommes sous l’emprise du stress.

Manque de libido

Disons-le : après une journée difficile, nous ne ressentons pas de libido. Alors imaginez quand le stress s’en mêle… Le stress atteint alors notre hypothalamus, partie du cerveau alors responsable du ralentissement des hormones sexuelles. Les parties de jambes en l’air sont alors reléguées au second plan.


Système reproductif

Chez la femme, le stress influe fortement sur les symptômes liés aux menstruations, pouvant les rendre irrégulières ou douloureuses. A la ménopause, le stress accentue les bouffées de chaleurs par exemple.

Chez l’homme, le stress entraîne des problèmes d’érection, voire même une diminution de la production de spermatozoïdes.

Conclusion

Si le stress est difficile à éliminer au quotidien, nous pouvons apprendre à le contrôler à l'aide d'outils de gestion du stress. Un sommeil régulier, une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité sportive sont les fondements d’une vie saine.



Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

Logo (22).png

Cabinet Chiropratique Laetitia Mazacz

3 Rue de Bitche

57720 VOLMUNSTER

03.87.27.64.16