Chausser un jeune enfant

À la naissance, les muscles des nourrissons ne sont pas assez forts et coordonnés pour maintenir leur tête droite. L'apprentissage de fait progressivement, en quelques mois : ils vont s'entraîner, bouger, jouer, grandir et se muscler. Ils seront alors capable de tenir leur tête seuls.


Comme c'est la cas pour la tête, les muscles des jambes de ne sont pas assez forts et coordonnés pour qu'ils tiennent sur leurs jambes. Là encore, à force de se tourner, de se retourner, de ramper, de faire du 4-pattes, de se relever, ils vont pouvoir tenir sur leurs jambes et ensuite marcher.

Pourtant, on ne maintient pas la tête d'un bébé avec une minerve ou un collier cervical, alors pourquoi maintenir les chevilles avec des chaussures rigides ? Les muscles se développent-ils mieux ? Non, bien au contraire ! Cela aura le même effet que lors d'une immobilisation avec un plâtre ou une attelle : les muscles s'atrophient.


Les chevilles des bébés ont besoin d’être libres pour être fortes et musclées ! Pour leurs premiers pas il vaut mieux qu’ils soient pieds nus si le sol le permet ou avec des chaussures très souples si le sol est hostile.


Qu'est-ce qu'une chaussure souple ?

Si vous avez besoin de conseils pour chausser vos bébés, dirigez-vous vers votre pédiatre, kiné ou chiropracteur.


Besoin d'un rendez-vous ? C'est par ici !

38 vues

Posts récents

Voir tout